Ski : bien choisir son masque

      Aucun commentaire sur Ski : bien choisir son masque

En hiver, on est nombreux à rejoindre les stations de ski pour dévaler les pentes ou slalomer entre les arbres et les obstacles. Le ski, c’est une activité dangereuse si on ne se protège pas efficacement contre le froid et l’humidité. Au niveau des yeux, il est même important de porter un masque pour éviter les éclaboussures de neige. Mais il sert aussi à se protéger contre le vent et les rayons du soleil. Pour qu’il puisse bien assurer son rôle, le masque doit être choisi avec minutie.

Pourquoi est-il nécessaire de s’équiper d’un masque pour faire du ski ?

En montagne, les conditions climatiques peuvent vite changer. Si vous n’y prenez pas garde, vous pouvez vite être pris dans le brouillard ou vous retrouver dans une tempête de neige. Ainsi, même si le soleil est là, en montagne, que vous fassiez du ski ou non, prenez toujours soin de vous informer des conditions météo. En tout cas, pendant une séance de ski, mettez des vêtements chauds et portez des gants. Surtout, n’oubliez pas de porter un masque de ski. C’est très important parce que les rayons du soleil peuvent vous éblouir et vous causer des accidents en pleine course. Avec la neige, sachez aussi que les rayons du soleil se réverbèrent et peuvent accentuer l’éblouissement et vous faire perdre l’équilibre. Par ailleurs, au ski, comme vous faites une descente à grande vitesse, il est possible que des poussières ou des particules se projettent dans vos yeux. Avoir un masque vous permet ainsi d’éviter ce désagrément. C’est aussi un équipement qui va vous protéger contre le vent. Il permet de garder les yeux au chaud vous permettant ainsi de pratiquer le ski dans le confort.

Choisir le masque selon le type de verre

Sur le marché, les verres des masques de ski sont catégorisés sous 4 niveaux. Avec le verre de catégorie 1, le masque filtre les rayons du soleil de 20 % à 57 %. Si vous voulez skier sous une luminosité assez faible, c’est ce type de masque qu’il vous faut. Si vous skiez sous la pluie, s’il neige ou s’il y a du brouillard sur la piste, c’est ce type de masque qu’il faut porter. Pour les lunettes avec des verres de niveau 2, la filtration du rayonnement solaire est de 57 % à 82 %. Il est idéal si le temps est nuageux et qu’il a tendance à changer. Pour le masque avec des verres de catégorie 3, le pourcentage de filtration va de 82 à 92 %. Avec ce type de lunette, vous pouvez skier sans avoir peur d’être ébloui par le rayonnement du soleil. Mais durant le beau temps, c’est la catégorie 4 qu’il faut choisir. Il permet de filtrer la luminosité à plus de 92 %, vous évite les réverbérations de la neige et la forte luminosité en montagne. Vous pouvez ainsi skier sans risque.

Photochromique ou polarisé ?

Un masque pour faire du ski peut également être photochromique ou polarisé. S’il est photochromique, le masque a une amplitude de protection très élevée. Dans ce cas, l’écran du masque va s’adapter à la situation de course. En d’autres termes, les verres peuvent changer de niveau selon les conditions. Avec un masque à verre polarisé, vous serez parfaitement protégé contre les rayons du soleil et les éblouissements. Vous pourrez ainsi distinguer chaque obstacle très clairement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *