La location saisonnière de particulier à particulier : ce qu’il faut retenir

On parle de location saisonnnière lorsqu’on loue un appartement ou une maison sur une courte durée, notamment pendant les vacances. En effet, pour votre hébergement pour ce séjour, vous n’êtes pas toujours obligé de vous focaliser sur les chambres d’hôtels. Si vous êtes en famille et si vous avez budget limité, vous pouvez opter pour la location saisonnière de particulier à particulier. Avant de signer le bail de location, voici ce que vous devez savoir sur cette variante de la location de bien.

La signature de bail obligatoire

Certes, il n’y a pas de loi précise qui encadre ces locations vacances mais il faudra avoir un contrat de location. Même si vous n’allez rester que quelques jours, ce contrat qui vous lie au propriétaire peut assurer votre sécurité juridique. Ce contrat de bail doit être clair et complet. Si le propriétaire a déjà un modèle de contrat fait, prenez le temps de bien lire et comprendre chaque clause avant de signer. Parmi les clauses qu’on doit retrouver dans ce contrat, il y a le coût de la location, les conditions de règlement, le nombre maximum d’occupants, les dates d’arrivée et de départ ainsi que les conditions pour l’hébergement des animaux.

Un logement meublé et équipé

Il ne faut pas confondre la location saisonnière avec la location meublée. En effet, pour ces vacances, il ne faut pas chercher dans les offres de locations meublées classiques. Pour la location saisonnière, il n’y a pas de liste légale des éléments indispensables mais il est évident que niveau équipements et ameublements, la location saisonnière a un plus. Le propriétaire se doit d’offrir aux vacanciers locataires tout ce dont il a besoin pour mener une vie normale sans avoir à apporter leurs effets personnels. Pour ceci, certains propriétaires mettent à disposition des produits et des accessoires de nettoyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *